La brique et le fanal

J’ai un cerveau over-analytique qui (selon ma mère) ne s’arrête vraiment pas à analyser les bonnes choses. Alors après avoir entendu une expression bien courante l’autre jour, j’ai ressassé le tout dans ma tête et je vous sert mon analyse-de-phrase-qui-changera-absolument-rien-quand-vous-aurez-fini-de-la-lire-mais-qui-m’a-vraiment-torturé-l’esprit :

Je vais t’attendre avec une brique et un fanal

Premièrement il faudrait se demander à quelle époque est née cette phrase, et pourquoi est-elle encore utilisée aujourd’hui. Le fanal nous donne un bon indice du fait que c’était un temps où on ne s’éclairait pas encore nécessairement à l’électricité. Parce que sinon, le fanal n’aurait pas lieu d’être, et je pense que c’est illégal de se promener avec un fanal allumé dans les rues…

Habituellement cette phrase est utilisée dans un contexte où l’on a un problème à régler avec quelqu’un. Cette phrase est en fait la version adulte de ‘‘Je vais t’attendre au rack à bycick à 4 heures’’. Parce que passé le secondaire, les opportunités d’avoir un stationnement à vélos à portée de main pour régler un conflit se fait beaucoup plus rare. Et comme on peut le deviner, c’est l’expression qu’on utilise quand on veut régler un conflit avec quelqu’un, mais pas en enterrant la hache de guerre et en étant pacifique. Ce qui m’amène à cette remarque est bien sûr la brique. Avouons que comme éléments de poids, il n’y a pas bien mieux qu’une brique pour gagner un argument. Même aujourd’hui, la brique est encore de mise pour gagner un argument (clin d’œil ici à mes porteurs de carrés rouges http://www.youtube.com/watch?v=EpQrNObvQLo ). Quoique aujourd’hui, avec les campagnes contre l’intimidation, la violence, la chicane… les recours seraient sûrement différents.

Ce qui m’amène à parler de l’élément qui me chicotes le plus : le fanal.

POURQUOI!

Est-ce que le fait d’avoir un fanal oblige l’altercation à se passer la nuit? Sinon, pourquoi un fanal? Et aussi, plein de questions seraient évitées si on avait l’information nous disant si le fanal est à l’huile ou à l’électricité. Car, dans le cas qu’il est à l’huile, il n’est pas mentionné, mais est-il de rigueur que la personne attendue vienne avec des allumettes? Car il va falloir l’allumer ce fanal. Et si jamais la personne convoquée n’est pas libre le soir, est-ce que la phrase est encore valable? Est-ce qu’on peut troquer le fanal pour un objet plus propice à l’heure de la rencontre? Et disons qu’il pleut, est-ce qu’on peut changer le fanal pour un parapluie où il va faire trop noir et on est mieux de changer la date?

Aussi, l’ordre est-il important? Voulant dire; est-ce que la brique et le fanal doivent être dans une main respective, ou c’est au choix du porteur? Si moi je suis gauchère, je devrais tenir le fanal ou la brique dans ma main gauche? J’imagine que ça dépend de ce que je comptes faire de ma brique… Mais peut-être aussi de si je dépose le fanal ou non… Car ça non plus c’est pas mentionné.

Et si j’essayais de mettre cette phrase au goût du jour, je me demande à quoi ça pourrait ressembler :

Je vais l’attendre avec un tazer gun/poivre de Cayenne et une lampe de poche

Je vais l’attendre avec mon cellulaire et une longue lettre expliquant pourquoi je t’en veut

Je vais écrire sur ton wall Facebook!!!

Finalement, c’est peut-être une phrase qui appartient à son époque, mais qu’on utilise par souci de confort de patrimoine… ou un truc du genre. Quoique je n’aie aucune idée de quand et d’où provient cette phrase. Ma curiosité m’a grugé, j’ai ouvert internet. J’ai fait des recherches sur internet en vain… aucune d’explication ni de provenance.. mis à part une adaptation bizarre de la phrase-vedette : ‘‘On va t’attendre, tu vas voir ça va te couter une brique pis un fanal.’’ Visiblement des touristes qui essayaient de s’intégrer… Quel raté!

En conclusion, je n’ai pas de conclusion. Même après analyse (oh combien inutilement profonde) cette phrase ne veut toujours rien dire et je vais quand-même continuer de l’entendre dite par des gens aussi dans l’ignorance que moi, mais qui ne se seront jamais arrêtés pour l’analyser!

Publicités

Une réflexion sur “La brique et le fanal

  1. MarieJ dit :

    alors voila ma version:

    1900 tranquille, maison québécoise en après-midi..
    « gossip » de balcon :

    -Penses-tu que Bertrand couche ailleurs ?! dit Jacqueline
    -Je vais en avoir le coeur net ce soir parce que je vais l’attendre avec une brique du foyer et mon fanal ! dit Bérangère

    brique pcq arme efficace comme convenu ..
    fanal pcq tout le monde se promenait avec son fanal dans ce temps là !
    *notons ici

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s