Bilan de l’année magique

 

Dans moins de 12 heures, j’aurai 23 ans. Encore une autre année dans ma petite vie. Mais cette année était mon année  »magique », j’avais 22 ans le 22 août. Je m’étais fixée comme but de faire de cette année une année plus spéciale, productive et important que les autres. Un peu nono? Oui, je suis d’accord. Mais je crois à des drôles de trucs, alors c’est pas si surprenant que je crois qu’il y avait vraiment quelque chose de différent de cette année.

À chaque année à ma fête depuis mes 19 ans, j’ai un moment de petite crise d’angoisse, et parfois quelques larmes. J’ai peur de vieillir (Ça va pas bien, attend voir quand j’en aurai 30 la crise). J’ai peur de ne pas avoir assez accompli, de manquer de temps, de ne pas être où je voudrais en être rendue à mon âge… Ça peut sembler totalement irrationnel comme peur considérant justement ma vie et mes accomplissements à mon âge (ok oui, c’est tout à fait ridicule), mais c’est pas des farces, j’ai peur.

Alors aujourd’hui je voulais faire un bilan de mes 22 ans, question que demain, j’accepterai peut-être plus facilement que je vieillis d’un an. Si je monte une petite lise, ça ressemble pas mal à ça:

(Ah oui en passant, je m’apprête à avoir l’air de bragger sur ce que je fais… tant pis!)

– J’ai eu trois diplômes d’études, soit deux en organisation d’événements et un en démarrage d’entreprise. Pour une fille qui ne voulais plus jamais retourner aux études, c’est pas pire.

– J’ai eu mon premier emploi à temps plein en événementiel, comme coordinnatrice au Mondial de la bière.

– J’ai fait mon premier roadtrip, approximativement 26 heures de route total, avec l’aide de ma douce Amélie bien sûr, qui a fait sa première expérience de conduite sur autoroute comme une pro!

– J’ai revu Halifax, où j’ai grandi. J’ai revu le port, Peggy’s Cove et bien sûr ma maison. C’était quelque chose que je voulais faire depuis des années et j’ai enfin eue la chance d’y retourner.

– J’ai créé, avec l’équipe de mes collègues de classe de Zoom Académie, l’événement Memoria pour La Société d’Alzheimer Montréal. C’est officiellement mon plus gros événement à vie (bon, on compte pas les festivals, je parles vraiment de spectacle) et ce fut un succès.

– J’ai eue mon premier contrat événementiel outre-mer (bon, c’était en octobre mais je le compte comme pendant mes 22 ans, juste pour le fun!) comme coordonnatrice de l’espace conférence à Strasbourg, Europe.

– Je me suis développée en tant que travailleuse autonome, j’ai enfin commencée les démarches pour partir mon entreprise en organisation d’événements. Je suis aujourd’hui capable de vivre sur un horaire contractuel sans avoir peur de la fin du mois, car ça me réussit très bien.

– J’ai fait des efforts (l’histoire dit pas que ça a été concluant) pour renouer avec mon père. En tant qu’adulte, je ne veux pas traîner de la peine et rancune pleine de poussière, je n’ai pas la place dans mon coeur ni dans mon cerveau.

– J’ai développé un concept pour une cause qui me tient à coeur, c’est encore en développement et je promets que vous aurez les détails sous peu, mais simplement dire que quand tu va présenter un projet à une personne que tu tiens en admiration, et qu’elle devient aussi allumée et motivée par l’idée, c’est vraiment un feeling de fou!

Il y a aussi plein de petits trucs plus personnels que je sais en dedans de moi. Des trucs que je n’ai pas besoin d’écrire mais dont je peux être fière. Mes 22 ans m’ont fait grandir. Je pense que le fait que j’ai autant avancé cette année m’en a beaucoup appris sur moi.

Demain j’aurai 23 ans. Après avoir fait ce petit bilan, je pense que je suis prête à accueillir ce nouveau chiffre avec moins de peur, mais plus comme un défi, une opportunité.

T’as vu s’que j’ai fait avec 365 jours, check moé ben aller avec une vie!

Publicités

Une réflexion sur “Bilan de l’année magique

  1. cestarrivepresdechezmoi dit :

    Bon anniversaire ! Depuis mon âge canonique (tout juste 37 ans), je me souviens avec joie de mes 22 ans car après de nombreuses « péripéties », je donnais un sens à ma vie, avec plus d’intensité et de sérénité aussi. Je pense que c’est très stimulant de revenir comme tu l’a fait sur cette année écoulée, afin de repérer ses fiertés, ses joies, ses erreurs et de mettre en place une direction pour la suite.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s