Il fait trop  »FRETTE » pour les canards!

Je ne m’étendrai pas sur le sujet, les milliards de gens sur Facebook se sont assurés de nous laisser savoir, en statuts, photos et autres moyens quelconques de nous le faire savoir: IL FAIT  »FRETTE »! Pas juste froid, non monsieur! F-R-E-T-T-E! Cette semaine, il a fait pas loin de – 8000 avec le facteur vent (et – 8000 CELSIUS, même pas farenheit!)

Vous savez comment je suis… comment dire… pointilleuse des expressions qu’on utilise ici au Québec. Jeudi dernier j’étais au Steve’s Music pour une série d’entrevues dans le câdre de mon travail. Pour ceux qui ont la mémoire courte, c’est pas mal dans ce moment-là qu’il a fait – 8000. Évidemment, avec le froid, pas grand monde allaient se déplacer sans en être ABSOLUMENT obligés, donc j’ai vu la moitié de mes rendez-vous être cancellés et j’ai passé du temps à l’avant-boutique avec Dan, je vendeur sympa. La journée allait bien, puis un homme est entré dans le magasin et est venu perturber mon cerveau. Il est entré, a secoué son manteau, puis nous a regardé en disant:

Ouf, il fait un froid de canard!

…..

On va mettre quelque chose au clair…

Un froid de canard, c’est entre 15 et 10 degrés celsius, en octobre. Parce que c’est vers ces températures-là que le canard comprend le message, pacte son stuck et fou le camp en floride. Alors à la température qu’il faisait, ça fait déjà 70 degrés qu’on a dépassé le  »temps de canard! ».

Il fait frette ici au Québec. On a des température ridicules… Mais selon les autres pays  »Bah vous êtes canadiens, vous êtes faits tuff »… EUH NON! À cette température-là, même les esquimaux (les vrais avec des fourrures, pas le popcycle) sortent le nez de l’igloo et décident qui vont sortir quand il va faire moins frette! Les russes ont pas assez de vodka pour survivre à ce froid. Bref, encore une tonne de stéréotypes racistes pour dire QU’IL FAIT FROID!

Et j’ai encore des gens qui me disent:  »ah mais moi j’aime ça le froid, tsé c’est mieux que d’avoir chaud. »

Ben voyons donc! Tsé quand il fait chaud, t’enlèves des couches, tu trouve de l’air climatisé (t’as pas besoin de chercher loin… il y en a partout maintenant), tu te pitches dans piscine, ou tu fais comme moi, tu lézarde sur une roche au soleil puis tu sent le cochon brulé pendant deux semaines.
La différence avec le froid, c’est que quand t’as froid, tu peux juste mettre et mettre des couches de linge, et des fois ça battras pas le fait que t’as froid. Tu pognes le rhume, la grippe, tu mouches, tes lunettes s’embuent quand tu entres quelque part, faut pelleter, le char pars pas, tu perds TOUT LE TEMPS une mitaine, perds ton cellulaire dans le banc de neige, pelleter ENCORE parce que la charrue (pas ta belle-mère, le camion là) passe EXACTEMENT à la seconde où tu montes sur ton perron après avoir passé 25 minutes à pelleter…

Je pense que mon argument le plus décisif est celui-ci: L’hiver le froid peut te donner une engelure, et une engelure peut mener à beaucoup de douleur, parfois même l’amputation d’un membre. Il n’y a RIEN (… ok mis à part un accident très malencontreux de ski nautique) l’été qui amènerait une amputation

En conclusion, l’hiver c’est le mal parce que l’hiver nous fait perdre des membres. Laissons la question de la souveraineté du Québec de côté pour attaquer un problème plus pressant: L’abolition des températures sous zéro (en excluant la période entre le 22 décembre et 4 janvier… c’est Noël quand-même) au Québec!

… Il est 2 heures du matin…. Tout est possible à 2 heures du matin!

Ok je vais me coucher.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s